Apprentissage du Braille, langue des
signes et informatique adaptée

Contexte et Justification

La problématique de l’insertion sociale des personnes handicapées constitue un véritable défi
pour notre société camerounaise. Si l’on se fie aux statistiques les plus récentes, 2% d’enfants
naissent avec une forme de handicap. A cela, il faudrait ajouter une franche encore plus
importante des personnes dont l’intégrité physique ou mentale se trouve diminuée au cours de
la vie. Cette situation est préoccupante d’autant plus que ces personnes sont victimes ainsi que
leurs parents de discriminations de plusieurs ordres durant leur processus de socialisation.
Quand on se réfère à l’objectif de développement durable numéro 4, tous les acteurs doivent
œuvrer pour « Assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et
promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie
.» La prise en compte de la
réalisation de cet objectif suppose diverses interventions dont entre autre :

  • de renforcer les capacités des écoles, des communautés, du personnel enseignant à dispenser une éducation inclusive (intégrant le genre) aux enfants et adultes handicapés ;
  • renforcer les capacités au moins des Ministères en charge des enseignements (de base, secondaire, universitaire), de la décentralisation et du développement local, de la jeunesse et de l’éducation civique, de l’emploi et formation professionnelle ;
  • de consolider les cadres politiques, les plans relatifs aux secteurs de l’éducation, de la formation professionnelle pour un meilleur engagement des bailleurs de fonds en faveur de l’éducation inclusive des personnes handicapées.

Dans cette démarche induisant la théorie du changement, il n’est donc pas question « de
laisser quelqu’un de côté
» en privilégiant la cohérence, la durabilité des interventions, les
exigences qualité, le renforcement des systèmes d’accompagnement et d’encadrement, dans
une dynamique de participation, de partenariat et d’information permanente de ce qui est fait.
Comme le stipule l’article 3 de la Charte africaine des Droits de l’Homme et des Peuples,
« Toutes les personnes bénéficient d’une totale égalité devant la loi…ont droit à une égale
protection devant la Loi.
» Si l’on tient compte des dispositions originelles de l’article 12 du
décret d’application de la loi du 21 juillet 1983 relative à la protection des personnes
handicapées au Cameroun, l’autorité règlementaire exhortait les entreprises publiques et
privées à privilégier autant que possible les personnes déficientes pour les emplois qui leur
sont accessible dans la proportion de 10% au moins. Dans la version de 2018 du décret
d’application de la loi ci-dessous mentionnée, il est indiqué à l’article 14 (1) qu’ « à
qualification égale, la priorité de recrutement est accordée à la personne handicapée
».

Avec l’avènement de la Loi n°2010/002 du 13 avril 2010 portant protection et promotion des
personnes handicapées, le législateur a clairement envisagé à l’article 32 la responsabilité de
l’Etat, des collectivités territoriales décentralisées et de la société civile en matière de
facilitation de l’accès aux informations et aux activités culturelles en faveur des personnes
handicapées. Ces acteurs sont au sens de l’article 22 du décret suscité tenus d’assurer « aux
personnes handicapées l’accès à la communication et à l’information, à travers notamment
les procédés audiovisuels, les télécommunications et les supports divers.» Cette accessibilité a
d’ailleurs été étendue aux infrastructures, à l’habitat, aux transports et à tous les autres
domaines de la vie en générale comme pour les personnes ordinaires. Cependant, malgré
l’existence de l’arsenal juridique tant sur le plan national qu’international, la situation des
personnes vivant avec un handicap reste précaire. Les personnes handicapées continuent de
faire face au rejet de la part de leur entourage, de nombreux enfants Infirmes Moteurs Cérébraux ne sont pas admis dans des écoles au même titre que d’autres enfants souffrants de
divers handicaps. C’est ainsi que bon nombre d’enfants handicapées sont privés du droit à
l’éducation, soit du fait de leurs parents, ou faute de structures adaptées et d’encadreurs
qualifiés pouvant les accueillir et les traiter avec humanité, patience et amour. Quand bien
même ces personnes ont acquis une formation quelconque, elles peinent à trouver un emploi,
quand on s’en tient au taux de chômage très élevé au sens des experts qui avoisine 90%. Un
tel écart s’explique par les discriminations dont les personnes handicapées font l’objet d’une
part et d’autre part par un manque de confiance en leurs propres capacités.

Dans le but d’apporter un soutien et un accompagnement aux personnes handicapées,
PROMHANDICAM s’est donnée pour objectifs de lutter contre les préjugés envers les
personnes en situation de handicap, de briser les barrières entre les handicapées et leur
entourage en favorisant un mode de communication adapté, tout en contribuant à l’insertion
socioprofessionnelle de ces derniers. En matière d’éducation et de formation professionnelle,
tout enseignant en qualité d’acteur majeur du système éducatif et d’apprentissage devrait être
initié et capacité pour mieux assumer son cahier de charge en encadrant tant les élèves,
étudiants et apprenants ordinaires d’une part et handicapés d’autre part, dans une approche de
pédagogie inclusive. C’est d’ailleurs le sens voulu par le législateur de 2010 lorsqu’il énonçait
à l’article 30 que « Les enfants et adolescents frappés d’un handicap de quelque nature que ce
soit, bénéficient de conditions d’éducation et d’apprentissage adaptés à leur état.
» A ce titre,
faut-il continuer de former des instituteurs d’écoles maternelles et primaires, des PLEG,
des universitaires sans les familiariser et les recycler en continu pour qu’ils soient
davantage compétitifs et outillés dans l’encadrement inclusif des élèves dans tout type
d’environnement ?
PROMHANDICAM répond par l’affirmative et le lancement de ses
sessions permanentes de formation s’inscrit dans la durée pour donner l’occasion au
maximum d’enseignants de tirer profit de son expérience d’encadrement et de promotion des
personnes handicapées depuis 1975 sous forme d’œuvre sociale privée reconnue.

Objectif global du programme

A travers ce programme de formation permanent, PROMHANDICAM voudrait contribuer à
l’inclusion éducative et professionnelle des personnes handicapées de tout âge en renforçant
les capacités opérationnelles des enseignants. Ces derniers pourront du fait des acquis
professionnels accroitre leur indispensabilité et performance dans l’exercice de leur
profession. Tant il est démontré que des conditions d’enseignement et d’apprentissage
difficile ont une incidence sur les résultats scolaires des enfants handicapés, la dépression des
parents ne sachant plus où scolariser leurs progénitures. Ainsi, pourront-ils mieux contribuer
activement à l’élaboration, à la mise en œuvre des politiques, projets, activités à tous les
niveaux des systèmes de formation initiale et de formation professionnelle.

Objectifs spécifiques

Il s’agit pour l’essentiel :

  • D’outiller le personnel enseignant en pratique de la pédagogie inclusive pour leur perfectionnement continu ;
  • D’outiller le personnel enseignant en pratique de la pédagogie inclusive pour leur perfectionnement continu ;
  • De créer un réseau d’enseignant de l’éducation inclusive capable de se mobiliser en tant de besoin auprès des partenaires pour assurer avec satisfaction des interventions ponctuelles dans des projets ou des actions spécifiques.

Public Cible

Cette formation s’adresse essentiellement aux enseignants. Les écoles, les instituts publics et
privés, les universités sont concernés car toutes ces structures peuvent faire participer
librement leurs personnels enseignant au programme. Par enseignants, nous entendons les
instituteurs, les formateurs des centres de formation, les professeurs de l’enseignement
secondaire et universitaire qui sont en relation avec des élèves/étudiants/apprenants à besoins
spéciaux dans les cursus ordinaires ou spécialisés. Ceux qui ne remplissent pas ces critères ne
seront pas admis à ce programme dédié.

Pédagogie

La méthode de formation utilisée dans le cadre de ce programme sera essentiellement active
et adaptée à la pédagogie innovante d’apprentissage inclusive pour adultes. Aucun enseignant
ni organisme de formation n’est laissé de côté. De nombreuses simulations, études de cas,
jeux de rôles et travaux de terrain permettront aux participants de mieux assimiler leurs
leçons. Les formateurs feront recours aux techniques de pédagogie et d’andragogie inclusives.
Au-delà de la théorie, nous enseignons une méthode adaptée pour déficients visuels, auditifs
et muets, des savoir-faire, pour passer à l’action et interagir avec efficacité, tout en étant
serein et autonome avec les élèves, les étudiants handicapés et déficients. Ainsi, le participant
moulé dans ce programme acquiert des habilités pour assurer une meilleure formation et
adaptabilité de sa démarche aux réalités du handicap en plus de ses acquis d’exercice en
milieu ordinaire.

Formateurs

Les formateurs impliqués dans ce programme sont de parcours professionnels mixtes et
totalisent une dizaine d’années d’expérience de terrain pour assurer la prise en main et
l’animation efficace du programme en temps réel.

Cursus

Ce programme de formation intensive dure 03 mois sous la supervision d’un formateur
chevronné, le Chef service de l’imprimerie Braille de PROMHANDICAM. Les sessions se
déroulent au siège social en après-midi de 15h40 à 17h50. Des sessions à distance seront
proposées très bientôt pour permettre à ceux des autres régions et pays étranger de bénéficier de cette formidable expérience. Le contenu indicatif de la formation comprendra les aspects
ci-dessous :

INTITULECONTENU INDICATIFDURÉE
FORMATION EN BRAILLELecture ;
Écriture ;
Présentation et écriture du matériel pour braille ;
Ouverture du braille à l’usage d’autres disciplines.
3 semaines
FORMATION EN
INFORMATIQUE ADAPTÉE
Initialisation à l’utilisation de la synthèse vocale ;
Utilisation des applications ;
Configuration du lecteur d’écran ;
Montage des accessoires d’un ordinateur ;
Formation professionnelle adaptée au poste occupé.
2 semaines
FORMATION EN
LOCOMOTION
Présentation et utilisation de la canne blanche ;
Mobilité et orientation ;
Mobilité avec guide ;
Mobilité avec la canne blanche ;
Mobilité en lieu ordinaire.
2 semaines
FORMATION AUX
ACTIVITÉS DE VIE AU
QUOTIDIEN
Psychologie du non-voyant ;
Utilisation de ses sens ;
Adaptation au poste de travail.
2 semaines
LANGAGE DES SIGNESL’alphabet ;
Les grandes configurations ;
Le temps et l’espace ;
Les nombres ;
Le calendrier ;
Les règles de politesse ;
L’environnement ;
Les disciplines enseignées.
2 semaines
CULTURE JURIDIQUE ET
ENCADREMENT DES
ENFANTS IMC, DÉFICIENTS
EN SALLE DE CLASSE
Cadre juridique du handicap ;
Droits des personnes handicapées ;
+Conseils des professionnels pour la gestion en salle des
enfants IMC scolarisés ;
+ Méthode d’examen et d’évaluation des acquis des enfants
à besoins spéciaux et soutien en classe ;
+ Leçons antérieures du programme d’éducation inclusive
du CCCP.
2 semaines

Site de formation

La formation résidentielle se tient à Yaoundé au siège social de PROMHANDICAM sis à
Mimboman II, près « du carrefour du petit marché ». Notre site de formation offre un
environnement spacieux, calme, aéré, sécurisé, propice au travail intellectuel. Pour les
commodités d’usage, vous êtes autorisés d’entrer avec votre véhicule, tricycle, moto,
bicyclette et de garer au parking. Pour la formation à distance, elle se fera par l’usage des
NTIC, des plateformes et des réseaux sociaux dédiés à l’apprentissage en environnement
virtuel collaboratif.

Programme

Le calendrier des sessions de cours est communiqué au début de chaque promotion. Toutes les
03 semaines après le démarrage d’une session, une nouvelle est systématiquement ouverte
pour enregistrement et inscription. Ce programme de formation s’adapte sans cesse aux
exigences de la pédagogie inclusive de l’environnement tant national qu’international. En tout
état de cause l’ensemble des enseignements théoriques totalisent 168 heures de cours et de
révision. A cela, sont pris en compte les travaux personnels et de groupe qui restent un
élément clé de la formation pour l’interaction, le partage d’expérience, la maîtrise de la
communication et l’usage efficace du matériel informatique que vous utilisez comme outil de
travail professionnel.

Travaux de terrain

Les travaux de terrain sont une composante fondamentale de ce programme de formation. Ils
permettent de confronter les enseignements reçus aux réalités de terrain et donne une première
expertise aux participants sous la conduite de leur formateur. L’ensemble de ces travaux
(transcription, traduction en langue des signes) dure environ 20 heures. Ils débouchent sur la
production des documents qui sont un élément d’appréciation indispensable et d’évaluation
des acquis du participant. Au-delà de cette évaluation, le programme sensibilisera les
participants pour le partage d’expérience avec les pairs dans des écoles, des organismes de
formation de rattachement, afin de pérenniser les acquis de connaissance et d’envisager
comme acteurs déterminants du processus, l’instauration de partenariats, de collaborations
durables et efficaces avec PROMHANDICAM, visant la promotion des méthodes inclusives
d’éducation et l’accompagnement à la mobilisation des parents pour l’inscription de leurs
enfants handicapés dans toutes les écoles disséminées dans le triangle national.

Procédure d’admission

Constitution du dossier :

  • 01 fiche d’inscription ;
  • 01 photo 4×4 ;
  • CV détaillé, daté et signé ;
  • 01 photocopie CNI ;
  • 01 photocopie du dernier diplôme ;
  • 01 lettre de recommandation de l’employeur ou toutes autres preuves attestant de son statut d’enseignant (pour ceux en activité pris en charge par leur employeur).

Procédure d’inscription

Dès la publication des listes, les candidats retenus sont invités à s’inscrire aussitôt en versant
leur frais directement à la caisse de PROMHANDICAM. L’original du reçu est conservé par
le candidat et la photocopie déposé au Secrétariat du Directeur Général. Pour ceux qui sont à
distance, l’expédition des frais de participation se fait par Mobile Money, Express Union,
Money Gram. Un numéro leur est communiqué à cet effet. Les organismes qui désirent
effectuer les paiements par virement bancaire, un numéro de compte leur est fourni par le
service financier. Il est préférable de ne pas nous servir des chèques comme moyen de
paiement. Compte tenu du respect des effectifs par session, n’attendez pas la dernière minute
pour engager votre procédure d’inscription.

Frais de formation

La formation coûte 100.000 FCFA payables ainsi qu’il suit :

  • 30.000 frs CFA à l’inscription ;
  • 30.000 frs CFA deuxième tranche, à la fin du premier mois de cours ;
  • 40.000 frs CFA représentant le solde de la formation versé à la fin du deuxième mois de cours.

Votre contribution soutien l’œuvre sociale pour garantir un meilleur encadrement des enfants
handicapés vulnérables et divers autres projets de PROMHANDICAM. Essentiellement, des
supports numériques sont mis à votre disposition. Chaque participant qui sollicite une version
physique peut fournir une rame de format A4 au Secrétariat de Direction de
PROMHANDICAM.

Attestation

La fin de la formation est sanctionnée par une attestation de fin d’apprentissage délivrée co-
signée par le Directeur Général et le Superviseur de la formation.

Nos valeurs

PROMHANDICAM est une œuvre sociale privée reconnue depuis 48 ans et nous souhaitons
garder notre label en termes de qualité des services offerts et adaptée pour les personnes
vivant avec handicap et déficience. Pour cela, nous comptons sur les uns et les autres pour
sauvegarder cette image de marque en respectant nos valeurs :

  • D’inclusion sociale ;
  • D’écoute et d’humilité ;
  • De respect de la diversité ;
  • D’amélioration continue ;
  • De résilience.

CONTACTS

PROMHANDICAM, siège social sis à Mimboman 2,
Carrefour dit « Petit Marché » BP. 4018 Yaoundé
Tél. : ( 237) 683093467
E-mail : promhandicamassociation@gmail.com
Directeur Général : Dr ENOGA Laurent François
Yaoundé- Cameroun.